[]
loader

Mes actus' montagnes

Vous tenir au courant des conditions!

traversée des Drus

samedi 9 août 2014, par Steph

[([**jeudi 7 vendredi 8 Août 2014*] )]

Le jeudi nous montons à 4 à la Charpoua ( titi / nico et Marjo / moi ). Comme à chaque fois Christophe nous accueille chaleureusement. le soir c’est filet mignon de porc gratin dauphinois, et fondant au chocolat avec de la chantilly ! Christophe nous sort même une petite bouteille de blanc de savoie ! c’est pas partout comme ça...

Vendredi réveil à 3h pour un départ à 4h

On sait que la glacier de la charpoua n’est pas des plus simple à traverser mais finalement c’est pas pire, il faut cependant faire le "grand voyage " par le haut ce qui nous fait nous gourer de vire pour accéder à la face sud : un rappel ( on aurait pu faire un petit détour sur le glacier pour passer une petite rimaye à la descente ...

Cheminement dans les vire du bas facile jusqu’aux flammes de pierres ( bien prendre le second couloir à main gauche )

petite traversée des Flammes de pierre, sympa... Puis après ça commence à grimper un peu quand même !

faut dire que les conditions sont pas démentes puisqu’il y a encore pas mal de neige et que des zones sont bien mouillées ce qui nous oriente vers des choix d’itinéraire sans doute un peu différents de la voie originale. C’est comme ça qu’on se tape quelques beaux petits passages dans des dièdres bouchés ou en dalle avec les grosses...

La montée au petit Drus est donc longue, on tire pas mal de bouts de longueurs et on a du mal à "dérouler" corde tendue sur des grandes distances.

La haut, c’est bien platré et il faut remettre les crampons pour atteindre la brèche petit/grand Drus.

On appréhende un peu ce fameux "Z" dans ces conditions...

première longueur : 5m dans une fissure puis traversée de 10 m à droite pas très dure.
deuxième longueur : retour 10 m à gauche facile

troisième longueur : le "toit", finalement le pas un peu dur est 5 m au dessus du relais ( physique ) mais le toit s’évite facilement sur son bord gauche puis belle escalade raide mais prisue , on peu faire relais sur une petite marche ( piton ) mais nous avons continuer dans la fissure coudée ( neige au fond pas besoin d’enlever le sac )

re-crampons pour chercher les rappels...

il faut descendre une centaine de mètres a peine sur l’arête ( direction la Sans Nom ) ) en louvoyant un peu .

La dernière fois j ’avais trouvé la nouvelle ligne de rappels sans problème , mais là y a eu boulette : le premier semblait le bon ( 1spit ) mais ensuite on a du descente trop dans l’axe et on est retombé dans l’ancienne ligne...jusqu’au couloir où l’on a retrouvé les rappels de 2006

Descendre des Drus fait vraiment partie de la course ! que c’est pénible ces rappels du bas ( dans le couloir ) : pas raide, plein de caillasses, rien que deux cordées c’est déjà tendu pour ne pas tuer son meilleur pote ou sa femme !

Après les rappels, la pente de neige est un peu molle mais du coup c’est top à descendre ( sauf pour Marjo ! )

Le ciel s’était bien couvert au sommet et sa couleur se fait de plus en plus sombre...

Bingo ! on atteint la moraine au dessus du refuge sous des trompes d’eau !
( il est 19h30 ! )

Une petite pause au refuge ou l’on essaie de se réchauffer un peu, un délicieux bout de quiche offert par Christophe et on attaque à descendre dans un petit bisolet qui nous glace le sang sous nos fringues détrempés...

On galère ( de nuit ) pour trouver le départ des échelles pour remonter au Montenvers puisqu’ on a choisit l’option rail du train pour le retour à Cham...

Voiture : 00h40

Matos : 5 dégaines, deux brins de 60m ( mieux pour certains rappels ), camalots : du 0.4 au 2 ( j ’avais le 3 mais j’ai oublié de le sortir du sac , il peut servir.... )

Album photos