[]
loader

Mes actus' montagnes

Vous tenir au courant des conditions!

face nord du Cervin

voie Schmidt ( plus ou moins...)

mardi 28 octobre 2008, par Steph

JPEG - 105.2 ko
A droite la face nord et au centre l’arète du Hörnli

week end du 25 au 27 octobre

la voie Schmidt nous attend, on va pas être décus !

Résumons tout de suite la belle aventure : départ à 3 heures du matin le 26 octobre 2008 de la cabane du Hörnli retour à cette même cabane le 27 octobre à 11 heures du matin ( après une pause de 3 heures à Solvay ) ce qui nous fait 32 heures sur le Cervin !

l’approche jusqu’à la rimaye est idéale et nous attaquons la pente plein gaz avec dans l’idée de sortir cette face en un temps raisonnable.

Nous ne partons pas suffisamment vers la droite et ne trouvons pas la rampe de nuit, nous attendons donc le lever du jour avant de taper deux rappels sur lunule car nous étions trop haut et trop à gauche.

La rampe est splendide ! une escalade soutenue qui dérive dans cette immense face, sous des parois impressionnantes.
Nous avançons rapidement. Mais les conditions de glace ne nous permettent pas de faire de grandes sections en corde tendue et nous devons faire régulièrement relais pour évoluer en sécurité.

Nous débouchons vers 13 heures de la rampe pensant que les difficultés sont bientôt derrière nous et que nous sommes à quelques longueurs de corde de trouver du terrain plus enneigé qui nous permettra d’avancer rapidement.

Grave erreur !

Nous laissons sur notre gauche la goulotte qui s’échappe vers l’arète du Hörnli et j’attaque la partie rocheuse qui est recouverte de neige poudreuse. l’escalade mixte est sévère et difficile à protéger dans du rocher " cervin" ! Nous levons la tête régulièrement pour tenter de déchiffrer la face et de trouver le cheminement logique. "Bon dieu ils ont fait ça en 1931 !" Nous découvrons régulièrement des vieux pitons que nous sortons à la main ! Un peu dépités par des longueurs qui nous demandent beaucoup d’effort, nous décidons une nouvelle fois de battre en retraite et de tenter notre chance plus à droite puisque le chemin nous semble barré par d’impressionnants verrous rocheux au dessus.

Nous reprenons espoir en escaladant une goulotte verticale. espoir de courte durée puisque un nouveau verrou rocheux se trouve devant nous. En repartant à gauche nous trouvons un bout de corde fixe et 3 pitons en traversée ( artif ) aymeric se "déchire" pour venir à bout de cette longueur qui se termine sur un minuscule placage, il enlève les gants et serre quelques minuscules réglettes pour enfin se rétablir !

La nuit, sans lune, nous engloutie et nous savons que la fuite vers le sommet et la descente s’annoncent longues.

Même moins soutenues, les longueurs qui suivent sont loin d’être faciles, la glace est parfois noire, il y a régulièrement une croute de neige qui recouvre le rocher et qui s’avère très piègeuse.

Nous atteignons le sommet Italien vers 1 heure 30 du matin. Nous sommes épuisés. Mais le relâchement n’est pas possible avant le bivouac Solvay situé à 4000 mètres sur l’arète du Hörnli, la voie de descente.

J’ai du mal à garder l’équilibre sur les arètes et je ne suis bientôt plus assez lucide pour trouver la voie de descente. A de nombreuses reprise aymeric me mouline dans les parties plus raides. Une fois de plus, nous avons l’impression que l’altimètre est bloqué !

Nous enfonçons la porte du bivouac à 5 heures du matin et nous nous écroulons pour 2 heures de sommeil.

JPEG - 15.3 ko
tracé et erreurs de la voie !