[]
loader

Mes actus' montagnes

Vous tenir au courant des conditions!

face nord des Courtes à ski " les autrichiens"

lundi 11 avril 2016, par Steph

Dimanche 10 avril

On remet le couvert dans le bassin d’Argentière aujourd’hui et on est pas les seuls... toutes les faces ont l’air d’avoir été skiées : col des droites, col de la verte, le cordier aux Courtes, la nord est, le col armand charlet, le "z"... Y en a une qui est vierge de trace : la face nord des Courtes et sa voie des Autrichiens ! Tit et Nico ont deux bennes de retard et je ne sais pas ce qu’is veulent faire au final ?

On remonte la face tranquillou, on double rapidement deux cordées d’alpinistes. Les grosses interrogations que l’ont avaient avant d’attaquer sur la neige laissent place à un large sourire... " si c’est comme ça jusqu’en haut..."
il y a néanmoins un ressaut en glace de 4/5 mètres qui ne fera pas à ski, il faudra trouver une solution à la descente...Au milieu de la face il y a quelques mètres de rochers qui ne passeront pas à ski.
la pente au dessus qui nous faisait peur d’en bas, est finalement excellente, le couloir diagonal de même !
On arrive sur les pentes sommitales un "chouilla" moins raide, et tout poudre en neige bien froide ... A gauche, les deux traces de nos "riders supercopter" d’hier...
On débouche sur l’arête en même temps que Tit et Nico qui étaient montés dans la Nord Est ! dément !
Petite pause bouffe puis concentration et on part devant avec Yannick pour ne pas être les 4 à se skier dessus vu l’épaisseur de neige ça risque de faire du "sluff" puissant !
Le haut est un pur régal ! à peine gâché par la présence de nos amis alpinistes qui montent et qui se demandent un peu ce qui leurs arrive ! la montée étant déjà assez laborieuse pour eux,on essaie au moins de ne pas trop leur mettre de neige dans le museau...
la neige est vraiment excellente, aucun passage en glace, c’est soit poudre, soit poudre tassée super sympa à skier. La raideur nous impressionne tous quand même et on reste tous concentrés malgré l’euphorie de se trouver ici avec de telles conditions. On enchaîne 20 virages de suite par moment. La pente est soutenue tout le long. Chauchefoin lors de la première en 1977 évoquait 60°... On a un peu de mal à dire si ça les vaut quand même, c’est sans doute un peu près ça à 10° près ! Mais ça reste toujours entre 50 et 55° à priori...
On arrive à la partie mixte, on pose un petit rappel de 20m ( skis aux pieds ) puis c’est reparti pour le même bonheur... je sais que mon père est en face au col d’Argentière, je ne sais pas si je dois me réjouir qu’il suive notre descente ou au contraire, être désolé de le faire stresser !
On se rapproche du bas de la face, on essaie de tirer un peu rive droite pour éviter le ressaut de glace du bas. On se décale un peu et on arrive à skier plus bas que le ressaut, on se dit que ça va peut être faire ...
Dans le doute d’un passage un peu merdique on remet la corde pour un 2ème rappel skis aux pieds ( ça doit faire sans corde mais en bricolant bien quand même ! )
On saute la rimaye et on enchaîne en grandes courbes dans la peuf jusque sur le glacier, on se pose au soleil, on regarde la face et nos traces en se fumant une clope

Heureux les Ramiers !
la vidéo ( 100% sans hélico ! )

Album photos