[]
loader

Mes actus' montagnes

Vous tenir au courant des conditions!

actu ski de rando haute Savoie au 25 Mars

samedi 3 mars 2012, par Steph

toutes l’actu des sorties ski de rando...

samedi 24 mars : Couloir Nord ouest du Paré de joux : attaque à 9h30. Très bien dans l’ensemble : la remontée dans le couloir se fait sans problème, il faut une pioche technique pour le ressaut qui est en glace c’est mieux...
Neige transfo ( 12h00 ) sur les pentes sud ouest du sommet, excellent ! deux petits déchaussages pour cause de cailloux de 40cm de haut qui fait ch...!

le départ du couloir est bien rempli et la neige assez souple, un peu changeante entre les bords et le centre du couloir.
Le ressaut ne se saute pas, en tout cas pas moi ! nous avons remis les crampons car la corde fixe est sous la glace et quasi inutilisable.
le reste est très bon avec quelques parties en poudre un peu travaillée.
Le ressaut du bas passe skis aux pieds mais c’était un peu en glace , nous avions une pioche à la main.


le ressaut du milieu


les belles arêtes du sommet avec vue sur la "piste" de grand Crêt


attaque des choses sérieuses


le ressaut du bas est bien enneigé

mercredi 21 mars : épaule du Charvet. Toujours très pénible dans le bas où de nombreuses coulées ont ravagées les pentes. Je suis remonté par la combe et j’ai descendu l’épaule. La neige était très bonne ( poudreuse ) dans l’ensemble malgré quelques zone bien carton. pas mal de vent on sent que ça plaque un peu sur les sommets. Il a du tomber environ 25 cm entre dimanche et lundi mais ça fait des accumulations. Aujourd’hui : vent de sud ouest assez fort.

jeudi 15 mars au dimanche 18 mars : 27èmePierra Menta ( et 4ème pour nous !!. Partis vraissemblablement pour notre dernière " Pierre" nous avions le secret espoir de voir notre classement commencer par un 2.... . Ca ne sera pas le cas puisque dès le premier jour, le ton est donné : je suis à la rue : je cours après titi toute l’étape ( Mirantin Grande Journée , 2700D+ ) et je trouve même le moyen de péter les gignoux en 2 c’est donc sur une patte que je finirai les 1000 mètres de descente... avec des beaux soleils à la clef. résultat : 54ème !!! c’est tout pile le double de ce qu’on avait prévu !

deuxième étape : un peu mieux... 47ème ( Mont Coin 2700D+ ) mais j’ai toujours l’impression d’être au rupteur. Titi se balade, il m’enlève les peaux à chaque manip vu qu’il y est 3 minutes à l’avance !

troisième étape : col de la Forclaz, antécime et grand Mont ( 2500D+ ) toute la smala est là pour nous encourager et heureusement, sinon je crois que je me serais laisser mourir...je maintiens une bonne cadence pendant 1500 mètres, les cris de soutien de Marjo, mon père et des potes, me font vraiment du bien. La fin du calvaire ? Non ... la remontée de la combe Nord avant l’arête du Grand Mont m’est fatale : je perds un ski dans une conversion et ce dernier se fait la mâle à Mac 12 sur la neige dure. Heureusement, Philippe Ceran le chope quelques dizaines de mêtres plus bas ! Le préjudice n’est pas trop important et je sais que d’habitude, ce genre de petite mésaventure me redonne des ailes ... Pas cette fois, je tente de relancer et de ratrapper Tit qui est déjà 12 conversions plus haut, mais rien n’y fait je n’avance plus, je recule presque !
j’arrive au sommet du Grand Mont dans un état de décomposition avancé ! On attaque la descente en se faisant déposer par les italiennes ! ça remet un coup au moral, je suis tellement cuit que même en descente , je subi et embrasse les sapins assez régulièrement !
résultat : 49ème

Cette fois s’en est trop...je n’y est plus trop goût et Titi non plus, en plus il prend l’avion lundi pour 5 semaines d’Alaska sans voir ses proches, du coup il ne nous faut pas trop de tergiversation pour prendre la décision de passer le dimanche en famille plutôt que de se prendre la gamelle de trop : on fait les valises, je suis un bon à rien !!



lundi 12 mars : couloir nord ( inférieur )de la pointe de covagnet par l’arête du Monthieu. Après un petit échauffement pour parvenir au sommet de la pointe de Monthieu, nous voilà partis pour suivre la très belle arête qui la relie jusqu’au glacier de Covagnet. Vu comme ça , depuis le Monthieu ça nous semble assez rapide, que neni ! c’est interminable et je brasse jusqu’à la taille dès que je quitte le versant sud de l’arête. On fini par craquer 100m avant la pointe de Covagnet, on traverse dans la combe d’Armancette et on continue la montée à skis. le ski alpinisme ? ça va 5 minutes. Je rejoins le glacier de Covagnet et nous entamons la descente du couloir Nord. Je n’ai rien trouvé dans les bouquins à son sujet mais j’avais repéré l’itinéraire depuis le sommet de l’aiguille inf. du Tricot samedi. C’est donc avec une simple photo prise avec l’iphone que nous cheminons vers l’inconnu. Finalement ça passe nickel et la neige était excellente ( légèrement croûtée sur deux courte sections ) . Nous rejoignons la combe des chalets de Miages par une petite rampe très esthétique. En bas, nous skions les belles pentes qui conduisent aux chalets dans 20cm de poudre, Dément !! pour un 12 Mars.

ça y est je ressors les gignoux et les fish, jeudi c’est la Pierra !

sur l’esthétique arête du Monthieu, quelques pas de 3b viendront ponctuer la traversée !!

la dernière petite rampe, ouf ça passe...

la descente en pointillés

samedi 10 mars : Pointe inf. du Tricot, couloir NE.. Réconciliation avec les pentes à plus de 35° ( cf chardonnet de la semaine dernière...)
Très bonnes conditions, les coulées de boules du bas se sont tassées et ça passe nickel. Le couloir était en poudre, on a du brasser un peu par moment à la montée mais c’était dans les limites du raisonnable, en haut c’était un peu plus dur au soleil. L’attaque du couloir ( à la montée ) est bien à gauche, on la voit un peu au dernier moment, mais il ne faut pas prendre peur : ça passe très bien en écharpe de gauche à droite. Le couloir est large et très skiable avec une pente qui ne dépasse sans doute jamais les 45°, un vrai régale...


la vue du couloir , on voit bien l’écharpe d’attaque


belle ambiance dans le bas du couloir, quelques spin drift ...

petit rétrécissement, il se contourne rive droite à la descente.


les derniers mètres enfin au soleil après s’être un peu caillés il faut bien le dire.


les premiers virages, après le passage de notre collective,( phillipe, chip, aymeric, fred et moi ) il ne restera pas beaucoup de neige...

lundi 5 mars : pointe d’Andey : top !! 15cm de poudre sur fond dur, un régal ! Un peu lourde en bas à la troisième....
Décidément la moyenne montagne c’est moins compliquée.

samedi 3 mars : face sud du Chardonnet. Alors que tout le monde crie à la canicule, je décide de faire un petit tour en altitude histoire de ne pas brasser de la ouaf toute la journée et de pouvoir espérer une petite neige transfo dans cette magnifique face. Eh ben raté ! des gros nuages bourgeonnent et débordent d’Italie. Tout est baché et nous remontons en direction du col sur de la tôle. Dans nos têtes c’est le but assuré. Arrivés au pieds du couloir inférieur, quelques trouées de soleil nous redonnent espoir. C’est parti on attaque. Déjà on s’aperçoit que ce premier couloir est en glace et qu’il repasse déjà à l’ombre... c’est pas gagné pour la descente. Au dessus c’est compette de ciel bleu, on continue. Les couloirs du dessus commencent à ramollir légèrement. On rejoint l’arête Forbes et le sommet dans la foulée. Les gnoles remontent de la vallée et on a juste le temps de repérer l’attaque parce qu’après c’est steevy Wonder ! avec le brouillard, la neige regèle très rapidement et on attaque la descente prudemment : c’est béton et bien raide quand même. J’arrive quand même à enchainer quelques virages en mode aveugle. Après avoir descendu ce premier couloir ( jusqu’aux goulottes ) il faut remettre les crampons sur 20 mètres pour regagner une épaule à gauche et basculer dans le second couloir. Evidemment c’est maintenant que l’on aurait espéré de la neige dure, mais cette fois c’est de la soupe inconsistante qui me fait brasser jusqu’à la taille et batailler un bon quart d’heure ( pour 20m je le rappelle ! )

Au moment de rejoindre le couloir inférieur , il est déjà 15h30 et ce que nous craignions se confirme, l’orientation plus Est de ce passage ne laisse pas trop de temps à la neige de ramollir et c’est une fois de plus de la descente de goulotte skis aux pieds qui nous attends !!

cette fois s’en est trop ! nous remettons les crabes pour descendre toute la partie basse...

Belle journée de montagne mais ski de m......


dans le deuxième couloir avant de rejoindre l’arête Forbes ( j’ai mis une petite corde pour mes copains, sympa ? )


Aymeric au sommet, brouillard moins 50 secondes !!


très belle ambiance mais même au soleil, la neige restera béton

aymeric dans un passage raide en "quasi glace" heureusement le brouillard s’est fait la malle ....

lundi 27 février : couloir Trappier aiguille du Goûter , Neige presque agréable dans le couloir allant de dure au centre à poudreuse dans les contre pentes. En bas nous avons pris à gauche du chalet et nous avons traversé dans la forêt : L’enfer !!!, des coulées de fond regelées et idem avec des vieilles traces ( celles de mon père de samedi !! ) résultat : inskiable !
très belle course néanmoins dans un cadre sauvage


l’entrée du couloir


dans la partie raide

lundi 20 février : Mont De Grange : couloir de Pertuis ( NO ) et couloir des Déménageurs( N ) : énormement de vent en arrivant le matin ( Nord est) à tel point qu’on se demande si c’est jouable... Finalement on tente le coup et bien nous en a pris puisque la bise est relativement tombée. Montée au sommet par l’arête NO, puis descente du couloir de Pertuis : neige de rêve quelques plaques de surface qui pètent sur 5 à 15 cm d’épais rien de bien méchant. Le sommet est bien fourni et ça passe bien à plusieurs endroits.

Arrivés en bas du couloir, nous sommes remontés jusqu’à une petite brèche puis jusqu’au pied de la grande falaise ; pour redescendre le couloir des Déménageurs. Après quelques dizaines de mètres un peu béton c’est une nouvelle fois une belle poudre qui nous attend et ce , jusqu’à la station !

le couloir de Perthuis est à droite du bastion rocheux ( Derrière le beau gosse évidemment ! )

montée sur la fin de l’arête sud ouest

le haut du Pertuis on se croirait en Patagonie !!


Samedi 18 février : Beugeant ( par le col de l’Encrennaz ), Bérard, Buet ou les 3 BBB !!
Une première descente de la combe de Beugeant d’anthologie ! : pas de trace et 40cm de poudre...
remontée au Buet bien tracée, descente moyenne : quasi inskiable sous le sommet car très croûtée. En bas nous avons tiré dans la combe sud est des Tours ( à gauche sur l’épaule ) Là il y avait des zones excellentes ( contre pentes à l’ombre ) et des zones un peu croutées mais bien skiables ( croute de la nuit précédente donc assez fine )

quelques passages à pieds dans la montée de l’Encrennaz car la trace est moyenne ( poudre qui glisse sur du dur... )

col de l’Encrennaz ou le passage vers le paradis !!


samedi 11 et dimanche 12 TSF millet : Tournette : neige croutée voir béton dans les couloirs d’avalanches qui sont en boules ( en bas ). Goenne, Aulp, lac du Charvin : quelques zones encore poudreuses mais c’est globalement très moyen à skier. Toujours des grosses reptations des pentes sud jusqu’ à l’herbe !


mercredi 8 février  : Rampe des colombes à la face nord Est de Bossetan. Couloir bien rempli en neige dure avec un bon grip. belle poudre si on ne tire pas au col tout de suite et qu’on poursuit un peu dans le vallon, mais il faudra remettre les peaux pour 300m . Neige changeante et souvent croutée au pieds des couloirs de la face nord, meilleur en forêt et dans les zones peu raides


lundi 6 février : Col de la Mesure, partis pour basculer sur beugeant et le Buet via le col de l’Encrennaz, je fais une grosse boulette dans l’itinéraire et tire trop à droite, me voilà pris au piège entre l’aiguille de praz torrent et l’aiguille de Mesure ! résultat retour par le même itinéraire : neige très moyenne et changeante dans le haut ( soufflée ) et excellente dans le bas après les petits goulets de départ.


dimanche 5 février 2500m D+ au Môle ! que du bonheur sur ma montagne fétiche... pas de trace dans le versant Est qu’il faut prendre à l’épaule vu que les trois quart de la face sont partis ! et de la poudre en face sud ! incroyable !

samedi 4 février : Pointe Rousse du criou et Tendraiche
 : malgré le grand froid, la neige croute versant sud dès qu’il y a un peu de pente, par contre dans les combes moins raides c’est neige de cinéma. Il y a une bonne inversion de température au dessus de 1000 mètres environ et au soleil il faisait presque bon ! Quelques plaques en s’approchant des sommets mais rien de bien méchant à priori.

le jack ( Bastard) en plein effort


lundi 30 janvier : combe à Marion et un bout de la combe de la Blonnière : Partis pour faire un joli petit tour jusqu’au Chauchefoin de l’étale via le coillu à Bordel, nous ne ferons finalement pas grand chose à part se taper une bonne fondue au col des Aravis !! La visibilité fluctuant entre" quasi nulle et totalement en aveugle", nous remontons la combe à marion et descendons 300m dans la Blonnière jusqu’à la purée de pois, puis remontons de misère !
Une très bonne neige toutefois... vivement ce week end où ils annoncent des températures sibériennes qui nous promettent de la poudre au soleil en versant sud, pour une fois !

faut savoir s’avouer vaincu parfois...


lundi 23 janvier : balade dans les combes des Aravis de Tête Pelouse à Paccaly : il a plu jusqu’à environ 1700 mètres ce week end, donc en bas c’est très croûté car ça a quand même un peu gelé. Par contre au dessus c’est très bon avec une poudreuse de plus en plus légère au fur et mesure que l’on prend de l’altitude : logique !!
nivologie rassurante : quelques purges dans le plus de 40° mais pas de plaques à signaler ( selon moi... )ça à l’air stable malgré les quantités tombées.


mercredi 18 janvier : face ouest aiguille inf. du Tricot

vite ! une dernière sortie avant la perturbe... Départ 9h30 au Crozat ( Bionnassay ). sommet : 12h00. remonter directement depuis le col du Tricot ( croix sur un rocher ) dans un petit couloir qui débouche sur une croupe ( nord ouest ) puis rejoint la face. Du sommet la face est bien remplie et ça passe un peu partout. j’ai skié toute la face jusqu’au chalet de Miage, il faut choper une petite écharpe de droite à gauche dans la bas de la face. on la devine avec un peu d’imagination sans trop de problème... remontée au col du Tricot et retour Crozat. Neige : poudre ( vieille ) dans la face ouest, transfo dans la bas dès que c’est au sud, poudre légère dans la combe de Vorassay, un peu croutée par endroit.

Ps : toujours aussi pénible cette moraine...


le seul mec que j’ai croisé de la journée, moi même...!

la face est bien remplie...


Lundi 16 janvier : Couloir nord de la Pointe de Chaborgne ( on y retourne mais à l’étage du dessus cette fois ! ) la combe est toujours aussi excellente ! le couloir est bien compacte et il y a un petit verrou rocheux qui se passe skis aux pieds rive gauche ( en descendant ). Très bien dans l’ensemble.


remontée dans le couloir de Chaborgne, ça porte et pas besoin de crabes...


samedi 14 janvier : pointe de Monthieu et couloir inférieur de Chaborgne : versant ouest de Monthieu encore bien poudreux et transfo dans le bas ( côté lac d’Armancette ) . Puis combe d’Armacette : excellent, neige poudreuse très froide, puis couloir inf. de Chaborgne : bon neige plus compacte mais assez souple.
belle vue sur Bionnassay
bionnassay sous un angle inhabituel...
sommet de la pointe de Monthieu
marjo prend la pose...

mercredi 11 janvier : couloir brion mais dans le chablais cette fois !! très bon, puis face nord de Tavanneuse par les Lanchettes : très bien : poudre compactée par le vent mais sympa à skier. Puis couloir Nord ouest du Pic de la Corne : accès à la brèche depuis le sommet impossible il faut contourner 50 mètres en dessous versant sud est. descente en poudre compacte dans le haut, puis poudreuse excellente dans les contres pentes lorsque le couloir s’élargit et dans les pentes du bas. Nivologie rassurante...

face nord de Tavanneuse

face nord de Tavanneuse : on devine les deux itinéraires...


lundi 9 janvier : tête du chateau par Méry : excellent, beaucoup de vent mais poudre compactée et 10 cm plus souple au dessus

des belles traces au dessous de Méry...


samedi 7 janvier : dent de Vereu : excellent, grosse poudre ( un peu lourde dans le bas à la troisième ! )

puis couloir Brion : 50 mètres béton sous le sommet ( la neige est extrêmement compactée par le vent et devient de la glace...) ensuite c’est 15 cm souple sur poudre compacte, très agréable. couloir dejà purgé.