[]
loader

Mes actus' montagnes

Vous tenir au courant des conditions!

Le sentier de la transhumance.

le refuge de puscaghia, un havre de paix ....

mercredi 26 décembre 2012, par Steph

JPEG

Rien de plus simple et de plus beau ici que les montagnes qui nous entourent avec au loin la vue sur Porto et la mer.
Avec Dumé, le gardien du refuge, vous pourrez refaire le monde, parler de trail, des étoiles, boire une bière...
JPEG
JPEG

En arrivant à Puscaghja, on sait tout de suite que si la vie n’avait pas ses impératifs fastidieux, on resterait bien en ces lieux beaucoup plus longtemps.
C’est en tout cas le sentiment que j’ai eu. Ici c’est l’anti GR 20 et cette surfréquentation qui gache forcément un peu la contemplation, l’administration Corse semble mettre le paquet pour ce GR, véritable manne touristique et économique. Par contre ce n’est pas la même chose pour les autres ! ce sentier de la transhumance qui, en plus d’être magnifique, a un sens historique et culturel et mériterait qu’on lui accorde également un peu d’attention...

JPEG

JPEG
JPEG
JPEG

A propos de course à pieds, Dumé m’a parlé d’un petit challenge qui consiste ( une fois de plus ) à se mettre la "gueule par terre" entre Mont Estremo ( depuis la vallée du Fango ) et le refuge. A ce petit jeu, Thomas Angeli un jeune et talentueux traileur, fondeur, cycliste, semble atomiser tout le monde avec un chrono qui, je crois, avoisine les 1heure et des poussières pour 12km et 1100m de D+ sur un parcours technique et "casse pattes". Bien sûr, en entendant cela, je n’ai pas pu m’empêcher, sans avoir la moindre idée du parcours, que vu le profil, c’était vraiment pas dur de descendre sous l’heure !!!*

Pur provoc’ ! Ou manière de dire à Thomas et les autres : "allez - y à fond, ça doit faire..."

Résultat : je reçois un mail de Thomas qui me convie à venir participer à leur défi : Caprunale Express Trail, 12km et 1100 D+. Ce challenge bien qu’officiel et organisé est à la bonne franquette car c’est le coureur qui décide de son jour et de son heure ! Il suffit de prévenir Dumé au refuge, le temps qu’il imprime le certfif !
Bien sûr, dans son mail, Thomas ne manque pas de me rappeler que j’avais bien fanfaronné cet été, et que maintenant, si j’ avais des c......., j’étais le bien venu !
Bien sûr je reviendrai et je tenterai ce record, mais j’ai bien peur que d’ici là, Thomas et ses potes est bien progressés et pulvérisé le chrono !
De toute façon, nous allons régulièrement en Corse, c’est donc une excuse de plus pour y retourner.

Que ce soit pour transpirer ou se balader, ce coin est inoubliable !

JPEG

liens :
refuge de puscaghja et actu de Dumé*

le blog de Thomas