[]
loader

Mes actus' montagnes

Vous tenir au courant des conditions!

ECO TRAIL 2011

version tempête de neige !

lundi 19 septembre 2011, par Steph


- 
- 
- 
Dimanche 18 septembre 2011

je m’étais juré de ne plus courir jusqu’au trail des Glières du 2 octobre pour que mon genou se refasse une santé... Mais voilà en tombant sur le site de la course je m’aperçois que suite à un désistement de dernière minute, les organisateurs ouvrent 10 places... j’en prends une sur le 21km.

La météo est épouvantable, vent et pluie au départ. Le départ est repoussé, les signaleurs qui sont postés sur les arêtes du Marcely ne tiennent pas debout et doivent redescendre de quelques mètres sous les crêtes pour ne pas se faire arracher ! Ambiance...

Finalement le départ est donné sous une pluie battante et du brouillard à couper au couteau , avec une heure de retard sur l’horaire prévue.

ça ne part pas trop vite à mon goût et c’est tant mieux, on traverse d’énormes zones de boue, les champs sont détrempés et de vrais ruisseaux ont remplacé les chemins, j’adore !

Nous sommes un petit groupe d’une dizaine de coureurs en tête parmi lesquels quelques grosses pointures comme Yann Curien ( 2ème des Templiers ), Aurélien Brun ( team Technica ) ou encore Jérémie Gachet.

Au bout d’à peine quelques kilomètres, une erreur de parcours nous fait perdre de précieuses minutes et c’est avec le sourire au lèvre que nous rattrappons le gros du peloton et que j’encourage ma chérie qui ne comprends pas trop ce qui se passe ?

Arrivé sur les arêtes du Marcely, la neige et un vent glacial nous accueillent et nous fouettent le visage.

Je suis bien et je sens que j’arrive à creuser un peu l’écart avec mes poursuivants dès que ça monte, je dois être 4 ou 5 à ce moment là.

Je limite les dégâts dans la descente du Pic mais je sens que le genou me tire de plus en plus,, jessaie de changer un peu la foulée mais ça ne change pas grand chose comme d’hab, je serre les dents.

Au Praz de lys, il neige aussi ( 1500métres d’altitude ) je ne m’arrête pas au ravito, un signaleur m’indique que le premier ( Jérémie Gachet ) est à 3 minutes), je me dis que c’est jouable et j’accélère.

J’attaque, la remontée au lac de Roy, il neige des gros flocons mais ça sent l’écurie, je m’étonne de réussir à courir même dans les coup de cul assez raides, en plus je crois que le froid et l’adrénaline ont un peu anesthésié mon genou et je souffre moins.

Mais tout à coup à 3 km de l’arrivée, le couperet tombe : la course est stoppée !!
je n’y crois pas et demande si la tête de course a été stoppée, le signaleur me dit que j’étais PREMIER !! ( jerem Gachet s’étant trompé de parcours dans le Praz de Lys ). Je suis encore plus déçu, forcément ! on nous demande de redescendre sur le Praz de lys.

Au bout de quelques minutes, 3 ou 4 coureurs m’ont rejoins, on est tous dégouté d’être stoppés si prêt de l’arrivée alors qu’on s’est battus dans des conditions d’apocalypse depuis quasi deux heures. En plus, il nous reste 100mêtres de dénivelé positif et après ça descend !

On repart !!

Avec trois ou quatre coureurs ( dont Théophile Camp ) on finit le parcours à fond !! on arrive avec 2cm de neige sur la visière mais bon, ça aurait pu faire...
Dans la salle je retrouve marjo et les potes qui ont pu "squatter" des voitures pour rentrer du Praz de lys, ils semblent tous un peu surpris et déçus d’avoir été arrêtés alors que les difficultés étaient derrière eux.

Tout le monde grelottent et claquent des dents de nombreuses minutes, on arrive à peine à tenir les tasses de thés !!

Un grand merci tout de même aux bénévoles et signaleurs qui ont du se "cailler" comme jamais !