[]
loader

Mes actus' montagnes

Vous tenir au courant des conditions!

CCC 2011

2150 inscrits et moi et moi émoi...

jeudi 8 septembre 2011, par Steph

mon staff de la "bitou team"

Des conditions qui s’annonçaient épouvantables et nous voilà en train de lire un pauvre SMS à Courmayeur nous expliquant que le parcours était modifié et que nous ne passions plus à Bovine ni à Catogne et encore moins à la Tête aux Vents !! Super nous voilà partis pour 100 bornes de plat !!
Heureusement la remontée de Martigny au col de la Forclaz s’annonce sympa.

Je pars tranquille et pointe autour de 150 à Bertone. Je vois des mecs me dépasser comme des avions et me dis qu’une fois de plus je suis parti vraiment à 2km/h. Tant pis, 95 km c’est long et il faut que je gère car mon genou n’est pas sur de tenir le coup !

je mets un petit coup de pied au plancher dans la montée au grand col Ferret.
Je souffre le martyre dans la descente jusqu’à Praz de fort. Je me dis que ça va être long et que les descentes risquent d’avoir raison de ma motivation.

Heureusement depuis la Fouly, Marjo, Ludo et Soph m’encouragent et ne me lâchent plus.

avant Champex

La remontée à Champex me remet du baume au coeur, je décide pourtant de m’arrêter 10 minutes au ravito, je mange une soupe et les filles me massent, le top, j’ai plus envie de repartir !! Je pointe vers la 70ème place.

La descente jusqu’à Martigny me fait des frissons dans le dos, j’ai peur que l’état de mon genou s’aggrave et que je doive abandonné...

Je suis seul et j’ai mal, je regarde ma montre :" allez ,dans 10 minutes je fais une petite pause, je m’étire et si ça va pas je bâche..."
départ de la Fouly un peu énervé après un suisse qu'a fait un peu trop de zèle...
Au même moment un gars me double et je me dis que je vais essayer de le suivre le plus longtemps possible. Il me tire jusqu’à Martigny.

Je sais que la prochaine montée est le tournant pour moi c’est là que je dois envoyer du gros. Je reprends une 20aine de place !

Ce sera comme ça dans chaque montée... et beaucoup moins bien dans chaque descente !

Je ne m’arrête presque plus dans les ravitos et j’ai l’impression que je passe un cap et que le cerveau est un peu débranché tant mieux !! j’aurai moins mal !

Je sors la frontale à Vallorcine et Marjo court avec moi jusqu’au col des Montet où elle m’encourage tous les deux pas : génial !!

Au col je lui pique sa chaussure droite, la mienne m’étant insupportable, je l’avais un peu trop serrée et j’ai le pied super gonflé. Tant pis je finirai avec une chaussure rouge et une autre noire !!!

il tombe des sauts d’eau sur le petit balcon sud mais je vois les lumières de Cham se rapprocher.

Le départ de l’UTMB étant reporté à 23 h00 je traverse la ville avec une foule en liesse qui encourage les coureurs de la CCC. Je franchis la ligne en 12h40 à la 32ème place. Je tombe dans les bras de ma chérie de Ludo et Soph, je suis heureux ...