[]
loader

Mes actus' montagnes

Vous tenir au courant des conditions!

Actu Trails, Courses en montagne et autres ... 2012

lundi 4 juin 2012, par Steph

un petit article mis à jour de l’actu : compette de chamois !

dimanche 29 juillet : Montée des Pavés ( Taninges- Praz de Lys )
12 km pour 1200 de déniv, voilà un ratio qui me convient bien !
je ne l ’ai jamais faite mais on m’a dit que c’était plutôt raide. C’est vrai que c’est assez raide mais ça court tout le long et le chemin pavé est vraiment magnifique, en sous bois au début pour finir à nu avant de bifurquer vers les les lacets qui montent au lac de Roy.
je connais bien le secteur et j’apprécie cette traversée . Enfin c’est la redescente ( courte ) vers la station du Praz de Lys.
Je sens dès le départ que les jambes sont là et que je peux gérer un peu quelques accélérations. Il ne fait pas trop chaud, des conditions de course
top ! Au final je termine 7ème au scratch ( 4 ou 5 en séniors ? )devant quelques clients comme Daniel Vanel, Marc Tamanini ou encore mon compère de sport 2000 lionel Mathieu ( photo ).


lionel sous les yeux de yann, c’est bientôt l’arrivée...


la sortie des bois ( Pontet ) et ce chemin complètement dément !!

dimanche 15 juillet : montée du nid d’aigle

Une course un peu rabotée car il tombe des cordes ce matin sur le massif.

Du coup c’était bien roulant pour un parcours de 19 km et 1500 de D+ . je mets 1h50 contre 1h30 pour le vainqueur. Vous l’aurez compris j ’ai pris ma rouste. tant pis, il aurait fallut 500 m de D+ en plus et je les bouffait tous !!

dimanche 1er juillet : Grimpée du Môle

Pas trop les jambes pour cette 32 ème édition de la grimpée du Môle mais bon, ça passe devant chez moi alors....
je décide de ne pas partir trop vite car il fait assez chaud et je ne veux pas rééditer "l exploit " de l’aravis trail.
mais du coup je serai jamais vraiment dans le tempo. ni à la rue ni flamboyant, je finis 12ème en 1h12 et quelques ( j ’ai pas encore les résultats ).
prochain RDV : le nid d’aigle, va falloir remettre un peu les baskettes.

samedi 16 juin : Aravis Trail

Quelques lignes ( un peu critiques ) pour revenir sur l’Aravis trail de samedi. La première c’est que je m’interroge sur la pertinence de faire partir des courses si tardivement par des journées caniculaires, bien sûr ce ne sont pas les organisateurs qui font la pluie et le beau temps, mais perso j’étais sur le 20 km qui partait à 14H !!!! et j’ai failli tomber dans les pommes à Manigot , j’ai du m’asseoir 5 minutes sous un sapin et sans l’arrivée de Baptiste je sais pas ce que j’aurai fait. c’est sûr que c’est cool de ne pas partir à 3 plombes du mat pour courir, mais là il y avait peut être un juste milieu à trouver. d’autant que le 42km est parti à plus de 10h15 du matin et qu’ils se sont farcis la Tournette sous la pire des cagnasses !....

C’est donc logiquement que je passe à la deuxième petite ( je l’espère ) mésaventure de cette après midi caniculaire. En effet après mon petit coup de moins bien, je repars un peu de l’avant et fini par reprendre un peu les watts, je suis en 4ème position quand je vois Nicolas ( qui venais de me doubler ) remonter pour chercher du secours, effectivement, Sylvère est aussi là , il a trouvé Romain étendu sur le chemin ( nous sommes à moins de 2 kil de l’arrivée ) et l’ a mis en PLS après avoir évité qu’il n’avale sa langue... je remonte chercher un peu d’eau pour arroser romain, il gémit un peu par moment, ne semble pas saigner, on appelle les pompiers, on le met dans les couvertures de survie, il est inconscient mais respire et a un pouls que nous prenons de temps à autre. Au bout de 10 minutes d’inconscience il revient à lui et veut se relever, nous l’en empêchons, puis il finit par sombrer à nouveau, nous lui parlons, lui mettons des petites claques pour le maintenir éveillé. Nous descendons avec Baptiste pour orienter le 4x4 des pompiers qui monte à son secours. Romain est évacué en hélico. on est tous un peu scotchés mais on croise les doigts pour que ça ne soit qu’un sale coup de chaud ou une hypo...
Sans tomber dans le drame, ce petit ( je l’espère ) incident vient à rappeler que ça fait toujours drôle de voir quelqu’un inconscient sur un chemin et que même à deux kil de l’arrivée, on se sent un peu seul au monde, il s’est écoulé une grosse demie heure entre le moment où nous avons trouvé Romain et où les pompiers sont arrivés ça semble très long...
Nous avons refait le classement à ’arrivée... puisque hormis Lucas ( le vainqueur ) qui n’a pas vu l’incident, les quatre premiers se sont arrêtés ( Nicolas, Sylvère, Baptiste et moi ).
Et j’enchaine logiquement avec le dernier point qui me chagrine en ce dimanche matin ... : la remise des prix ! je ne cours pas pour gagner une casquette ou un tee shirt à tout prix, mais en terminant 3ème séniors ( et 4ème au scratch ) on s’attend à monter sur le podium car si je fais des courses c’est parce qu’au fond de moi je veux arriver le premier ( ou dans les 100 premiers ça dépend des courses !! ) mais là, pas de classement par catégorie !! un scratch ( les 3 premiers et puis le premier de chaque catégorie)... Un peu light à mon goût pour des courses qui se veulent des "grosses", avec 4 distances et plus de 700 coureurs. je suis sûr que Baptiste ( Choutkof ) 5ème au scratch et 2ème vétéran ( après avoir mené les débats un bon moment ) serait d’accord avec mes propos et ce n’est sans doute pas le seul ?
A Thones, pays du rebloche, on s’attend au moins a repartir avec de quoi se faire une bonne tartiflette ?
Voilà... bien sûr un grand merci à tous les signaleurs et bénévoles qui n’ont pas manqué de nous encourager, de nous motiver et j’en eu bien besoin. Je crois que s’il n’y avait pas eu Marjo et les petits à l’arrivée, je serai encore sous mon sapin à me demander ce que je fous là !

Mais une fois de plus, les "grands rendez vous " ne sont pas forcément ceux qui laissent un souvenir intarissable.

samedi 9 juin : trail Faverges

C’est en relais avec mon pote Sylvère que je vais courir 20 km et lui les 22km qu’il reste.

Le plateau est relevé sur le 42km ( Lejeune, Brun, Pommeret, dawa sherpa, Gault, Daum, ... ) et il y a aussi quelques équipes de relais qui taquinent. ça promet une belle course. Au départ j’essaie de ne pas être sur la ligne de ceux qui viennent d’aller faire un dernier pipi de la peur et qui se retrouvent à l’arrière du sas. On m’a dit qu’il y avait un chemin assez étroit très rapidement et qu’il fallait mieux être placé sous peine d’embouteillages.

Je courate donc plein taquet parmis les trois / quatre premiers, c’est la classe de courir avec des mecs que je vois pas trop d’habitude ! mais aujourd’hui ils vont faire le double de distance par rapport à moi donc c’est normal qu’ils aillent moins vite.... eh ben pas trop finalement puisque nous ( les relayeurs ) n’arrivons pas à faire la course devant ! un comble !!
Heureusement assez rapidement après le passage de témoins à la Sambuy, les choses rentrent dans l’ordre et les relayeurs reprennent le pouvoir sur les indivs qui étaient partis comme des avions !

sous le sommet de la Sambuy

Au passage de relais( 20km, 1600d+ et 900d- ) on est 3ème à 1 minute de l’équipe téo Camp/ sacha Devillaz et 5 minutes de l’équipe Romain Pallud / samuel Hubert.
Sylvère donne tout également et au final... ben on reste 3ème à 6 minutes des premiers qui ne sont plus les mêmes, puisque c’est sacha Devillaz qui, au sprint, vient arracher la victoire après une descente de psychopathe !


dans les premiers kil...

Belle journée, mais grosse déception pour nous : [**les tee shirt Icebreaker*] ( les fameux ! ceux qui puent jamais mais que si tu veux un sous pull il faut hypothèquer ta barraque... [**ils sont fait en Chine !*] Remarquez heureusement, parce que s’ils étaient faits en France, l’inscription ça serait 250 euros... mais une très bonne ambiance et des bénévoles aux petits oignons c’est le principal.


les classements ici

dimanche 27 mai grimpée du ruisseau

Un très joli parcours de 15 km au dessus de Burzier via les chalets de Mayères.
marjo et les petits sont venus dans le superbe alpage des laidies où est située l’arrivée. Au total c’est 1000m de D+ et 600 de D-. Je suis bien dans les montées et je bascule 9ème au sommet( Mayère ) mais la descente m’est une nouvelle fois fatale : je suis dépassé par M. Gachet, D. Vouillamoz, C. Hallouin, et H. Buret dans les derniers 100 mètres car je ne pensais pas qu’il faisait la course : forcément : quand tu vois un mec en Croc, avec une go pro dans la main, un bout de torchon dans l’autre ( c’était son dossard !! ), tu te dis qu’il encourage son pote qui vient de passer. Ben non....il participait, les pieds en sang à l’arrivée...
au final : 13ème scratch e t 9ème sénior.

les résultats complets ici

dimanche 20 mai : Verticale du Môle
Après une semaine de repos ( pour cause de reprise de la grimpe), je décide quand même de faire cette course puisque quand j’entend "Môle" je ne peux pas résister... pas facile en contre la montre de savoir ou en est. Mais j’ai l’impression de bien avancé.


le départ toutes les 30 secondes

A la sortie de la forêt, j’accuse un peu le coup et je temporise un peu pour tenter de finir un peu plus fort, ça ne sera pas vraiment le cas ! comment font les mecs( et les filles) qui arrivent à mettre une mine sur les deux ou trois centes derniers mètres ? Pour moi c’est mission impossible, je fini en rampant ! A ma montre j’ai 40’et des brouettes alors que je l’ai déclenchée un peu avant le départ, je suis donc content. Je termine 4ème du scratch et 3ème sénior ( derière JF Filipo et Olivier Morin ), un peu surpris d’entendre mon temps en 41’ et quelques mais on nous avouera que le départ était décallé pour le chronométrage et qu’il faut enlever une bonne quarantaine de secondes. ça fait du bien au moral...
Une belle ambiance et une météo nickel, merci aux trailers du Môle pour ce rendez vous qui devient petit à petit une classique.


un petit podium ça fait toujours plaisir...

Résultats complets ici

dimanche 13 mai : SALLANCHES VARAN
Ce sera la reprise d’un dossard depuis la Pierre. Ca fait pas de mal de faire un break...
Une météo parfaite pour courir, puisqu’il faisait 10 °C ! au programme:1500m de déniv et 10 km. ( dont une descente de 2 km)
Un plateau relevé puisque devant on retrouve : JC Dupont, A. Gillet, J.Bosch, M.Vaudan, N. Girard...
Ca s’annonçait dur ,dur mais finalement je prends une belle 10ème place en 1h14 . Même si je suis resté 7ème les 2/3 de la course. je suis parti un peu trop vite et finalement, Manu Ranchin et Téophile Camp m’ont posé sur la fin... Dommage.
Merci aux bénévoles et à l’organisation pour cette belle journée simple et conviviale comme on les aime.

résultats complets ici